L'impact de l'orthographe dans le milieu professionnel

L’impact de l’orthographe dans le milieu professionnel

Certificat Voltaire, me voilà !

Certificat Voltaire

Consciente de l’impact de l’orthographe dans le milieu professionnel, je passe la certification Voltaire le 19 mai 2021. Cette certification permet de valider son niveau en orthographe et grammaire. La notation se fait sur 1000 points et selon le nombre de points obtenus, on se voit décerner un niveau qui va de « technique » pour moins de 300 points à « expert pour » plus de 900 points.

C’est un peu l’équivalent du TOEIC pour l’anglais.

Relecture, correction, rédaction et mise en page

Dans le cadre de mon activité, je propose des prestations de relecture, correction, aide à la rédaction et mise en page de vos écrits professionnels : courriers, comptes-rendus, présentations à des partenaires, des fournisseurs, des clients, plaquettes de communication, catalogues de produits, articles… Bref, tous les écrits qu’une entreprise peut manipuler.

Correction, relecture, rédaction, mise en page

Aujourd’hui, vous l’avez sûrement compris, je vais donc vous parler de l’orthographe en milieu professionnel et de l’impact de sa maîtrise (ou pas) vis à vis de l’extérieur.

Les élèves et l’orthographe

L'orthographe en milieu professionnel

En 1987, 2007 et 2015, l’Éducation nationale a mené une expérience en proposant à des élèves de CM2, la même dictée sur ces 3 années : il s’agit d’un texte d’une dizaine de lignes comprenant 67 mots et 16 signes de ponctuation, soit 83 items.

En 1987, les élèves de CM2 faisaient 10.6 fautes en moyenne. En 2015 : presque 18 fautes en moyenne. Cela se passe de commentaires.

L’impact de l’orthographe dans le milieu professionnel

Quel est l’impact des fautes d’orthographe et de grammaire dans le milieu professionnel ? Je vous présente deux études.

L'impact de l'orthographe en milieu professionnel

En février 2019, Opinionway a publié les résultats d’une étude menée pour le compte de Bescherelle (étude réalisée auprès de 205 responsables RH d’entreprises d’au moins 50 salariés et 501 actifs, en emploi ou au chômage, du secteur tertiaire) :

  • 92% des employeurs ont peur qu’une mauvaise expression écrite puisse avoir un impact négatif sur l’image de leur entreprise à l’extérieur
  • 52% des DRH disent avoir déjà rejeté une candidature en raison des fautes de français
  • 15% des employeurs estiment que la promotion d’un salarié a pu être freinée à cause de son niveau en orthographe jugé trop faible


En 2014, une étude d’Ipsos montre que 88% des Français sont choqués par les fautes sur le site officiel d’une entreprise, 83% lorsqu’ils en trouvent dans un courrier professionnel et 80% sur un support officiel de communication.
Ces résultats montrent l’importance d’un écrit de qualité vis-à-vis de l’extérieur et de l’impact que peuvent avoir des supports de communication truffés de fautes d’orthographe, de fautes de syntaxe, d’erreurs de ponctuation, sur l’image de votre entreprise auprès de vos clients et partenaires.

ad&mots en vedette !

ad&mots en vedette !
Comment ne pas ressentir de la fierté lorsque son activité est mise en avant sur les réseaux sociaux ! ad&mots en vedette par Bien en Périgord et la CPME24.

Merci au média en ligne Bien en Périgord pour son article sur Rezo24 et sa présentation de mon activité !
Et en prime, nous avons eu droit à une belle photo d’équipe devant les locaux où se réunissent les adhérents de Rezo24 Périgueux chaque mercredi matin.

Rezo24, l’enthousiasme collectif – Bien en Périgord (bien-en-perigord.fr)

ad&mots en vedette !
Les adhérents de Rezo24 – Ph. SBT

Cette semaine, coup de projecteur de la CPME 24 sur ad&mots avec un article diffusé sur leur site internet, dans leur newsletter du mois d’avril et sur les réseaux sociaux ! Quelle belle mise en avant !
L’assistance administrative externalisée à la rescousse des entrepreneur.es – CPME Dordogne (cpme24.fr)

ad&mots en vedette !
Un grand merci à Bien en Périgord et à la CPME 24 pour avoir mis en lumière mon entreprise.

L’importance du réseau dans ma vie professionnelle

Salariée pendant 26 ans, je n’avais jamais senti l’importance du réseau dans ma vie professionnelle, ayant eu la chance de toujours trouver rapidement le poste suivant lorsque je quittais le précédent.

De plus, mes fonctions d’assistante de direction ne nécessitaient pas de créer du réseau. C’était le job de mes supérieurs, pas le mien.

Mais un changement de vie professionnelle plus tard …


Changement de vision

Collaboration

Ma vision de l’importance du réseau a rapidement évolué au mois de juin 2020, date à laquelle j’ai lancé mon activité d’assistante administrative externalisée en Dordogne :

😕 « Ah mince ! j’ai pas de réseau, je fais comment pour trouver mes clients moi ? » 😢

👉 Quelques séance de brain-storming avec moi-même,

👉 Quelques heures passées sur la toile pour identifier les différents réseaux accessibles à ma bourse et compatibles avec mes envies et mes besoins,

👉 Quelques participations en tant qu’invitée à ceux que j’avais pu identifier comme potentiellement intéressants,

👍 Le résultat est à la hauteur ! J’ai intégré 2 « réseaux » différents en fin d’année dernière 🤝


Mes réseaux

Rezo24 , groupement d’entrepreneurs basé sur Bergerac et Périgueux.

Rezo24

Au-delà de la désormais classique recommandation que l’on vient tous chercher dans un réseau, j’y ai surtout trouvé un lieu d’échanges, de partage, d’entraide.

Chaque semaine, j’ai l’impression de m’ouvrir l’esprit en écoutant les participants parler de leur activité, de leur actualité, nous présenter un sujet plus précis, nous faire part de leurs projets en cours ou à venir, etc.

Nos discussions permettent de ne pas rester enfermé dans son mode de fonctionnement, dans sa vision personnelle de la vie d’un entrepreneur. Une formidable source d’enrichissement et d’apprentissage !

☀️ Un vrai remède anti morosité ☀️!


La Fédération Française des Métiers de l’Assistanat et du Secrétariat

FFMAS ESI

La FFMAS et sa commission dédiée aux secrétaires et assistant.e.s indépendant.e.s. n’est pas vraiment un réseau professionnel de recommandation (on peut parfois y trouver des missions). Mon but en intégrant cette fédération était de pouvoir échanger avec des chefs d’entreprise exerçant la même activité que la mienne, traversant les mêmes problématiques liés à notre secteur d’activité, les mêmes moments de doute.

Là aussi, le mot « partage » a pris tout son sens :

Une interrogation :

  • sur une prestation à proposer ?
  • sur une façon d’aborder un client ?
  • sur une procédure à mettre en place ?
  • Un point juridique qu’on ne comprend pas trop ?

Il y a toujours quelqu’un pour vous faire part de son expérience, pour vous dénicher l’information qui va vous aider. Les petites nouvelles peuvent s’appuyer sur les anciennes dans le métier.

La bienveillance, mot certes à la mode, n’y est pas galvaudée et l’entraide et le soutien entre confrères et consoeurs que je croyais difficilement possible (après tout nous avons le même secteur d’activités et presque les mêmes clients, certains diraient que nous sommes concurrent.e.s) sont réels et sincères.


L’importance du réseau dans ma vie professionnelle

En conclusion, il a suffi de quelques mois pour ouvrir mon horizon !

Et j’ai trouvé dans ces 2 réseaux une vraie complémentarité qui m’aide à avancer, m’enrichit et me conforte dans le fait que :

Le réseau